Il s’agit sans doute de l’histoire la plus cruelle de la journée et elle nous vient d’Angleterre où un sans-abri a été empoisonné à l’arsenic après que quelqu’un lui ait donné des frites dans la rue. Il ne faut vraiment pas avoir de coeur pour faire une chose pareille.

C’est le quotidien britannique Metro News qui rapporte cette atroce nouvelle qui risque d’en scandaliser une grande partie d’entre vous. En effet, dans la ville de Liverpool, un sans-abri a été empoisonné à l’arsenic après que quelqu’un lui ait donné des frites dans la rue. L’homme de 30 ans s’est réveillé à l’hôpital sans vraiment comprendre ce qu’il s’était passé. Les médecins lui ont annoncé qu’ils avaient retrouvé de l’arsenic dans son organisme et c’est plus ou moins la seule explication qui lui ont donné sur la raison de sa présence à l’hôpital.

Si le corps médical n’a pas pu lui expliquer pourquoi il a perdu connaissance et pourquoi il s’est réveillé à l’hôpital, le sans-abri a sa petite aidée, explique Metro News. En effet, une des dernières choses dont il se souvient est d’avoir mangé des frites qu’un passant lui avait données dans la rue. Il est donc presque certain que le poison se trouvait à l’intérieur puisqu’après ses souvenirs sont très flous.

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec l’arsenic, il s’agit d’un poison très puissant qui peut s’avérer très nocif pour l’homme si une trop grosse dose est ingérée. D’ailleurs, dans certains cas de surdos, il peut être mortel. Le sans-abri a donc eu de la chance de se sortir vivant de cette mésaventure parce que cela aurait pu très mal terminer. Le coupable risque d’être difficile à retrouver parce que le sans-abri n’a pas vraiment de souvenir de son apparence.

Malheureusement, ce climat hostile envers les sans-abris n’est pas nouveau, indique Metro News. En effet, une histoire similaire était arrivée en novembre dernier où un passant avait jeté des feux d’artifice sur un autre sans-abri. Il avait eu des blessures assez sérieuses. C’est vraiment dommage de s’en prendre à des gens qui n’ont aucune ressource, on espère que cela ne se reproduira pas à l’avenir.

C'est ce qu'on appelle un cadeau empoisonné.

Source: Metro News
Crédit Photo: Unsplash

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here