En France, 8 nouveaux vaccins (en plus des 3 qui le sont déjà) deviendront obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans dès le 1er janvier 2018. C’est ce qu’a annoncé Agnès Buzyn, la ministre de la santé le 31 aout sur CNews.

«Bien entendu, nous laisserons le temps aux familles de se mettre en ordre de marche. Il ne s’agit pas là d’une incitation à pousser les gens à vacciner dans l’urgence.», a précisé la ministre. «L’idée est que les 15% des enfants non vaccinés en France et qui mettent en danger la vie des autres en favorisant la réémergence d’épidémies se mettent en ordre de marche pour protéger le reste de la population».

Pour les enfants, cette extension à 11 vaccins obligatoire représente un total de 10 injections étalées sur 2 ans, mais cela ne va pas réellement changer les pratiques, puisque plus de 70% des enfants connaissent déjà ces 10 injections sur 2 ans et 80 % connaissent plus de 8 injections. Rendre ces vaccins obligatoires sert à cibler les familles qui refusent encore de vacciner leurs enfants.

Les vaccins qui deviendront obligatoires, et qui viendront de s’ajouter aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, sont le vaccin contre l’haemophilius influenzae B, la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C et le pneumocoque.

Ces derniers seront pris en charge à 65 % par l’Assurance maladie et à 35 % par les assurances complémentaires. Des centres de vaccination qui proposeront des prises en charge complètement gratuites seront également installés.

«Mon objectif n’est pas de sanctionner, l’objectif de cette obligation est de rendre la confiance aux Français. En Allemagne par exemple, des entretiens sont proposés aux familles qui refusent les vaccinations obligatoires.», a déclaré la ministre.

source:eddenya

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here