Ce sont des images épouvantables qu’ont mis en ligne le groupe activiste finlandais Oikeutta eläimille. A la suite d’une enquête, le groupe de défense pour les droits des animaux, a dévoilé que 5 fermes finlandaises utiliseraient des techniques atroces pour créer plus de fourrure.

Les images sont difficilement soutenables et pourtant il s’agit des renards bleus. Les images filmées pendant le printemps en 2017 dans 5 fermes finlandaises,mettent en avant des renards en cage, gavés qui sont dans l’incapacité de bouger, les yeux rouges les rendant méconnaissables.

4299

Le poids d’un renard est en moyenne de 3,5 kilogrammes. D’après les activistes de Oikeutta eläimille, ces renards pèseraient plus de 19 kilogrammes soit plus de cinq fois leur poids initial. Après les avoir gavés, les renards bleus seraient soumis à un régime sec pour détendre leur fourrure et avoiAr un maximum de matière pour les ventes aux enchères.

4300

Depuis les conclusions de cette enquête, l’association finlandaise des éleveurs de fourrures aurait réclamé la localisation de ces 5 fermes dans le but d’envoyer des vétérinaires sur place, de constater la situation et soigner ces pauvres bêtes.

4301

En Finlande, la loi sur le bien-être des animaux indique bien que l’élevage qui engendre des souffrances aux animaux est  strictement interdit.

C’est sous la marque Saga Furs que sont vendues ces peaux d’animaux. Lors des ventes aux enchères, 83% des acheteurs constituent de grands groupes, parmi ces clients on peut compter de grandes maisons de luxe et notamment Louis Vuitton, Michael Kors, et Gucci.

4302

Chaque année, les fermes à fourrure à travers le monde élèvent et assassinent 1 milliard d’animaux. En plus des animaux élevés en captivité, que l’on fait se reproduire pour leur fourrure, d’autres sont piégés et capturés dans la nature.

Les renards ne sont pas les seuls animaux à souffrir des demandes des grands noms de maisons de luxe. Le même sort est réservé aux visons, les lapins, les chinchillas, les chiens, les chats afin de satisfaire l’industrie de la mode.

4303

Espérons que ces techniques atroces amènent certaines marques à adopter définitivement la fourrure synthétique, comme par exemple la marque The Kooples qui avait souhaité, en septembre dernier, d’abandonner pour toujours la fourrure animale.

4304

source:top-tips

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here