Soudaine et inattendue, une crise cardiaque peut arriver à tout instant. Imaginez la scène suivante : vous rentrez du travail, vous êtes seul chez vous. La journée était longue, vous êtes donc fatigué et décidez de vous installer et de vous reposer dans votre fauteuil. Vous ressentez tout à coup des battements irréguliers ainsi que des douleurs de plus en plus aigües dans votre poitrine. Que faut-il faire ?

Il est vital de connaître les réactions à avoir lors d’un infarctus, particulièrement pour vous-même dans le cas où vous êtes seul. Ces gestes peuvent également être appliqués pour sauver la vie d’un proche ou d’un inconnu dans la rue.

Qu’est-ce qu’un infarctus ?

Un infarctus, ou plus communément crise cardiaque, est le résultat du blocage de la circulation du sang dans une artère coronaire par caillot sanguin. Cette interruption peut endommager voire détruire une partie du muscle cardiaque.

Il arrive dans certains cas que l’infarctus, appelé également infarctus du myocarde, soit fatal. En effet, le problème majeur réside dans le fait que ses symptômes sont souvent confondus avec ceux d’autres maladies bénignes ce qui en retarde fortement le traitement.

Facteurs de risque d’un infarctus

Il existe plusieurs facteurs de risque contribuant aux dépôts graisseux qui rétrécissent les artères de votre cœur et de votre corps. Améliorer voire éliminer un bon nombre de ces facteurs réduira vos risques de succomber à un infarctus.

Les facteurs majeurs sont les suivants :

  • L’âge : Les personnes âgées de plus de 45 ans sont plus susceptibles de faire une crise cardiaque.
  • Le tabac et les drogues: Fumer entraîne des dommages au niveau des parois internes des artères et augmente le risque de formation de caillots sanguins. Aussi, la consommation de certaines drogues peut déclencher un spasme des artères coronaires et donc, un infarctus.
  • Le diabète : Dans ce cas, le corps est incapable de produire de l’insuline normalement. Celle-ci permet à votre corps d’utiliser le glucose. Le diabète augmente donc fortement les risques d’infarctus.
  • Un taux élevé de cholestérol : Le cholestérol est une substance graisseuse. Ses dépôts sont susceptibles de rétrécir les artères du corps.
  • L’obésité : Elle augmente le risque des maladies cardiaques.
  • Le stress : Le stress peut augmenter votre tension artérielle et donc, le risque d’infarctus.

Afin de prévenir un infarctus, un mode de vie sain peut contrôler les facteurs de risques contribuant au rétrécissement des artères coronaires.

Les symptômes

Il faut savoir que les symptômes peuvent varier d’une personne à une autre. Il arrive dans certains cas que la personne n’en présente aucun. Mais plus vous serez témoin des signes suivants, plus les risques que vous soyez victime d’un infarctus sont grands.

Voici les symptômes les plus courants :

  • Sensation d’oppression ou douleur dans le centre de la poitrine ;
  • La douleur peut s’étendre au-delà de votre poitrine (épaule, bras, dos) ;
  • Douleur prolongée dans la partie supérieure de l’abdomen ;
  • Essoufflement, transpiration ;
  • Évanouissement ;
  • Nausées et vomissements.

Parfois, les femmes peuvent présenter en plus d’autres symptômes que ceux préalablement cités :

  • Brûlures d’estomac ;
  • Peau moite ;
  • Étourdissements ;
  • Fatigue inhabituelle.

Gestes à adopter

En prenant en compte ces symptômes, si vous sentez votre cœur battre rapidement et de manière irrégulière et si vous commencez à vous sentir mal, vous avez 10 secondes avant de perdre connaissance et donc, 10 secondes pour réagir afin d’éviter la catastrophe.

Voici donc les gestes à réaliser absolument pour vous sauver la vie :

Appelez tout d’abord les urgences. Ensuite, afin d’éviter de vous évanouir, commencez à tousser vigoureusement et de manière répétée. Prenez une grande inspiration avant de tousser. Ensuite toussez profondément et longuement, comme si vous vouliez vous débarrasser de vos glaires qui bouchent vos voies respiratoires. Répétez ces deux gestes toutes les deux secondes jusqu’à l’arrivée des secours. Ces grandes inspirations permettront de faire circuler l’oxygène à travers vos poumons tandis que les mouvements générés par votre toux presseront votre cœur et empêcheront votre circulation sanguine de s’arrêter.

Ces gestes peuvent aider les victimes d’infarctus à recevoir les soins adéquats avant qu’il ne soit trop tard.

source:santeplusmag

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here